Centre Deva, 2017

Deva Center

Un centre de référence en Inde dans le handicap mentale (« mentally challenged”).

Depuis 2016, nous avons reçu le soutien du gouvernement indien pour deux programmes. Le Deva Center est le seul centre agréé d’éducateur spécialisé dans ce domaine.

Le maître-mot de notre philosophie, attention et amour dispensé à chaque enfant.

Voici quelques photos illustrant nos activités.

L’enseignement dans la joie

Un suivi médical de chaque enfant au quotidien par le Dr Sharma, notre médecin du Centre..

Apprentissage de la syncronisation de la marche et du mouvement

L’orthophoniste du Centre s’occupe de chaque enfant.

La journée commence avec yoga, chant et méditation pour tous.

Développement de l’attention et la concentration

Aprentissage des actes de tous les jours

Le sport, un élément déterminant pour l’équilibre des enfants.

Le cricket

Un geste d’aide

Special olympic games, une veritable motivation pour le dépassement et l’estime d’eux-mêmes. Chaque année, le centre obient plusieurs médailles [PHOTO DE 2008]

L’éducation par le jeu et le théatre

La musique, intiitiation au rythme et à l’écoute de la musique

Intégration à la vie familiale, la préparation des repas

Intégration à la vie sociale, les repas en commun

Apprendre à lire, à écrire et à compter

La formation des mères dans l’accompagnement de leur enfant dans la vie familiale au quotidien

Le développement des sens – la vue, le toucher, l’odorat

La formation des éducateurs spécialisés. Ramji, le responsible de la formation des éducateurs spédialsés

L’intégration dans la vie sociale par la fabrication de produits manufacturés

La paix, la joie, l’amour




Lettre d’information no. 25

La lettre d’information no. 25 est disponible en format pdf.

Sujets traités :

Grands changements, délocalisation du siège sociale à Bénarès, le programme Surya d’aide aux plus pauvres du quartier de Nagwa et d’autres bonnes nouvelles.




Objectif atteint : Une retraite donnée aux employés ayant plus de dix ans d’ancienneté, après l’âge de 60 ans.

Grâce à un généreux donateur et avec le soutien de la foundation AnBer, une donation exceptionnelle de trois cent milles euros va nous permettre dés juillet de réaliser notre rêve de donner une pension de retraite aux 17 employés du centre qui se sont dévoués pendant plus de dix ans à notre œuvre. Ils vont pouvoir bénéficier de leur dernier salaires indexé après 60 ans et ceci jusqu’à la fin de leur vie. Ce contrat a été passé avec “Life insurance corporation of India”. la compagnie d’assurance fondée par l’Etat.

Pour ces 17 employés vétérants, le plus ancien est le secrétaire général Shyamji qui a plus de 28 ans d’ancienneté. Ils pourront continuer à toucher après avoir atteint leurs 60 ans l’intégralité de leur salaire. De plus un petit capital leur sera attribué.
Ce sera une compensation du faible salaire qu’ils ont accepté par nécessité, malgré leur compétence et leur formation continue. Nous nous en réjouissons avec eux.




Acquisition d’un terrain et construction d’un bâtiment à Bachhaon

Afin de recevoir le soutien du gouvernement ou des grandes entreprises, nous devons soit être en possession d’un bail de neuf ans renouvelable, ce qui est quasiment impossible à obtenir d’un loueur aujourd’hui, soit être propriétaire du lieu d’exercice.

Comme annoncé dans la lettre d’information no. 24, l’audit de nos actions par les fondateurs de l’ATPAR ( Alliance To Promote Abilities and Rehabilitation) a eu lieu. Thilakam Rajendra, une femme de Delhi spécialisée dans la gestion des ONG, est venue passer quatre jours sur place avec son époux. Elle a depuis plus de trente ans analysé les actions menées par toutes les ONG d’Inde dans leurs réussites et leurs échecs. Ainsi le gouvernement l’a choisi pour créer un centre de conseil à la création et la distribution des objets réalisés par les personnes handicapées. Un tel site a été le centre Muskaan de Delhi que notre président a visité lors de son dernier passage à Delhi, ainsi que différentes autres dans la capitale, accompagné de Thilakham. 

C’est dans le cadre du bureau de cette commission gouvernementale au sein de laquelle le Dr Tulsi siégeait qu’il a connu Thilakam. Depuis, avec son mari, elle a créé l’ATPAR. Quant à Rajendran, son époux, qui dirige de grandes entreprises, il apporte son savoir économique et financier. L’objectif de leur société est de conseiller les ONG dans leurs changements et leurs réorientation si nécessaire dans le but d’atteindre l’autonomie. C’est ainsi qu’à notre demande d’audit, le Dr Tulsi a fait appel à eux pour élaborer la restructuration et la réorganisation du centre après 28 ans dactivité. 

A la suite de ce rapport, nous avons décidé, afin de recevoir des subventions du gouvernement ou des grandes entreprises (Elles sont obligées depuis deux ans par la loi de donner 1% de leur chiffre d’affaire à des organisations caritatives), de faire les démarches administratives pour que le siège social soit officiellement enregistré au village de Bachhaon, actuellement centre d’accueil des jeunes femmes du village, le Centre Annapurna, puisque nous sommes propriétaires du terrain.

Nous sommes en cours d’acquisition du terrain d’en face sur lequel nous allons construire un centre de formation à la demande du gouvernement, qui s’est engagé à financer ce programme, ceci avec les objectifs suivants:

  • Offrir un lieu d’accueil aux handicapés de tous les environs du village et leur donner la possibilité d’entreprendre une activité rémunératrice.
  • Permettre l’intégration des jeunes femmes et des handicapés et assurer la formation d’éducateurs spécialisés.
  • Mettre en place un outil de production d’objets artisanaux dans un même bâtiment.

Pour ce faire, dans un groupe de vingt étudiants en psychologie de Bénarès Hindu University venus effectuer en Avril un stage clinique chez le Dr Tulsi, six parmi eux ont acceptés la mission d’aller prospecter les villages des environs afin de recenser les handicapés qui s’y trouvent. Les résultats de leur étude nous permettront de concevoir la configuration des bâtiments destinés à les accueillir et en même temps assurer la formation d’autres soignants comme l’a offert le gouvernement au Dr Tulsi et son équipe.

Un centre de formation pour les soignants y sera installé, ainsi qu’un atelier de production d’objets artisanaux qui seront réalisés par les handicapés dans ce lieu agrandi qui sert actuellement aux jeunes femmes du Centre Annapurna. Elles pourront avec les handicapés y fabriquer des objets artisanaux, les vendre et les distribuer grâce à l’aide de nos partenaires d’ATPAR. Ceci permettra la réalisation de l’intégration des handicapés et des jeunes femmes dans un projet commun.




La fête de Holi et un Magic Show

Holi est la fête indienne des couleurs. Les enfants de la DISCC se sont réunis avec les enfants d’autres ONG et quelques occidentaux pour célébrer la fête des couleurs.

En octobre 2016, Jean-Max Tassel, fondateur et président de Deva-Europe, a perdu son père, le Dr Max Tassel. Il était prestidigitateur par passion depuis l’âge de sept ans. En hommage à sa mémoire, un de ses amis, le prêtre belge, Alain Slim, qui avait célébré ses obsèques, est venu spécialement à Bénarès pour offrir un spectacle de prestidigitation aux enfants et à leurs parents. Il a d’abord présenté son show au Centre Annapurna au village de Bachhaon le 14 mars 2017, pour un public de plus de 100 personnes.

Comme le veut la tradition, avant le spectacle, les jeunes femmes du Centre Annapurna et sa fondatrice Vidya Patel, pour l’honorer, lui ont passé des guirlandes d’oeillets d’Inde autour du cou.

Après le spectacle, elles avaient préparé un déjeuner délicieux, qui a été très apprécié.

Le 15 mars, Alain Slim a renouvelé son spectacle au Centre Deva à Bénarès, cette fois-ci non seulement pour nos enfants du Centre Deva maist aussi pour ceux d’autres écoles. Il y avait un public de plus de 200 personnes, enfants et parents qui se sont émerveillés pour leur plus grand plaisir. Après le spectacle une collation a été offerte.

 

 




Evénements et manifestations de l’année 2016

Tour d’horizon des événements et des manifestations de l’année organisés par Deva et auxquels nous avons participé.

En Janvier:

Louis Braille day — une journée consacrée aux handicapés et plus spécialement aux non- voyants.

Republic day — Picnic avec tous les “acteurs” du centre; un moment de détente et de partage.

En Février:

Atelier d’apprentissage aux nouveaux outils d’enseignement — kit Teaching Learning Material (TLM) — reservé aux éducateurs spécialisés. Présence de visiteurs français et de J-M Tassel, présents dans les différentes actions.

En Mars:

Camp médical de dépistage organisé pour les employés et leurs familles.

Inauguration de l’exposition des peintures réalisées par les enfants du Centre.

Compétition sportive réservée aux handicapés d’Uttar Pradesh.

Atelier d’enseignement de ces nouveaux outils TLM offert par les éducateurs aux parents des enfants du Centre.

Avec le soutien du chef de la police, journée d’éveil au handicap mental donnée par le Dr Tulsi aux policiers de Varanasi afin qu’ils puissent prendre conscience de l’importance du recensement de ceux-ci et apprendre comment leur venir en aide et les accompagner. Cet événement a reçu un grand écho dans les médias locaux.

En Avril:

Journée de l’Autisme.

En Mai:

Rencontre avec chacun des enfants parrainés du programme CEP.

Journée de rencontre au centre avec tous les parents et leurs enfants.

En Juin:

Remise de l’ordre de mérite par le « district magistrate » au Dr Tulsi par les autorités pour trente ans de service social.

Conférence du Dr Tulsi à l’université sur les nouvelles approches et les nouveaux outils TLM pour aborder le handicap mental.

En Juillet:

Remise des prix et des médailles aux participants des jeux olympique des handicapés d’Uttar Pradesh.

En Août:

Célébration de la journée d’indépendance avec un programme créé avec et par les enfants.

Journée de visite des femmes du Rotary de Varanasi aux jeunes femmes du Centre Annapurna au village de Bachhaon qui leurs avaient préparé un somptueux déjeuner.  Nous attendons d’elles un soutien efficace.

En Septembre:

Journée de réunion des accompagnants et enseignants du centre; feedback, suggestions, mise au point et changements envisagés.

En Octobre:

Visite des enseignants et des élèves du collège Arian Mahila pour les initier à la différence et leur permettre de comprendre la richesse de la relation avec les personnes atteintes de handicap mental.

Participation à la  « Deepshika Mela », la fête des lumières célébrée avec les bougies fabriquées par les enfants.

En Novembre:

Comme annoncé dans la lettre d’information no. 24, l’audit de nos actions par les fondateurs de l’ATPAR ( Alliance To Promote Abilities and Rehabilitation) a eu lieu. Les résultats sont présentés dans un autre poste.




La Help Line – le programme Surya

Au mois de Novembre dernier, Deva-Europe a fait démarrer, au sein de notre action Help Line, un nouveau programme d’accompagnement des plus miséreux dans le quartier situé à Nagwa, à l’extrême sud de Bénarès. Nous avons appelé ce programme soleil, “ Surya” en Hindi, une manière de donner de l’espoir et d’introduire un soleil dans la vie de ces gens. Pour ce faire, Uphadyaji, qui connaît ce quartier depuis plus de trente ans, a été chargé de recenser ceux abandonnés de tous, tombés dans la misère.

La plupart de ceux qui avaient le plus besoin d’aide étaient des veufs et veuves très âgés ou veuves jeunes en charge de leurs enfants.

Vimla Choudhury, auparavant notre institutrice de Gangotri, a retrouvé son activité en assistant Uphadyaji et le Dr Sharma, notre médecin du Centre Deva, qui participe aussi à ce programme.

Nous avons démarré le programme en Mars dernier après avoir recensé une vingtaine de personnes réellement dans le besoin.

D’une part nous prenons en charge des enfants des rues en les accompagnant après l’école. Ils vont à l’école grâce aux différentes ONG du quartier mais n’ont nul part où aller après la fin des cours, ni personne de formé et lettré pour les aider dans leurs études, ni les faire jouer et créer. Ce grave problème est maintenant résolu . C’est Vimla qui les reçoit et les aide dans leurs études – et leurs jeux.

D’autre part les veufs et veuves très âgés et totalement abandonnés ainsi qu’un cas isolé d’un adolescent orphelin illettré et ses trois frères et sœurs, sont maintenant pris en charge. Pour ce jeune homme nous nous sommes fixé un objectif immédiat – qu’il sache lire, écrire et compter avant la fin de l’année. Il participe aux classes avec Vimla.

Pour tous, nous avons mis en place un programme d’apport de nourriture et nous avons motivés les femmes afin qu’elles s’organisent pour préparer les repas, et pour que tous puissent se réunir et créer une communauté d’entraide dans ce lieu dont nous allons vous parler. Ce sera du soleil dans leur vie, une manière de briser leur sentiment d’abandon et leur solitude.

Depuis 2000, nous espérons redonner vie à un palais des années 30 qui est à l’abandon ; il s’agit d’un trust, le centre védique “Ruiya Pathshala” qui a été créé par une famille de Calcutta et se trouve actuellement dans un vide juridique qui l’a mené à l’abandon. Grâce à Uphadyaji nous avons pu obtenir l’accord du responsable pour en avoir l’usage et accueillir nos  enfants et nos vieillards. Nous avons maintenant un pied dans ce merveilleux endroit, peut-être de façon temporaire, mais pour le moment nous y sommes. L’avenir nous dira si nous pourrons le récupérer entièrement. Evidemment nous ferons tout pour. Le programme Surya y a trouvé sa place. Il se trouve à Nagwa à deux pas du Gange et d’Assi Ghat, un emplacement idéal pour venir en aide aux miséreux de ce quartier.




Lettre d’information no. 24

La lettre d’information no. 24 est disponible en format pdf.

Sujets traités :

Constitution d’une nouvelle équipe à Blandas. Etude pratique des objectifs atteints par la D.I.S.C.C afin de créer un centre de référence en Inde dans le handicap mental. Les événements de 2015-2016.




Accueil

Bienvenu au nouveau site de Deva-Europe!

Au coeur de Bénarès — Varanasi de son nom officiel indien, Kashi pour les dévots hindous — Deva-Europe et le Dr Tulsli  viennent en aide a des enfants handicapes mentaux.

Le Dr Tulsi est un psychologue indien et a créé le premier centre pour enfants handicapés mentaux en Uttar Pradesh, l’état où se trouve Bénarès, en 1988. Depuis 2000, Deva-Europe s’est associé à son organisme, la DISCC (« Deva International Society for Child Care ») pour lui apporter son soutien financier, technique et morale. 

Fort des succès de nos autres projets précédents — écoles de préparation pour les enfants pauvres et ashrams pour lépreux — Deva-Europe et la DISCC vont dorénavant concentrer leurs efforts sur l’aide aux enfants handicapés mentaux. En même temps, nous continuons à soutenir le Centre Annapurna pour jeunes femmes d’un village indien près de Bénarès; et à fournir une aide d’urgence aux enfants et leurs familles par notre progamme, la Help Line.

Aujourd’hui, les éducateurs et leurs familles ont toujours besoin de notre aide pour mener à bien leur mission de donner une vie avec dignité à ces enfants.