Vous êtes ici : AccueilActionsHistoriqueHistorique de la Help Line

Chronologie des actions

1988 - Fondation du Centre DEVA par le Dr Tulsi
1991 - Création de la DISCC comme ONG enregistrée
1995 - Ouverture du Centre Annapurna
1998 - Rencontre du Dr Tulsi et de Jean-Max Tassel
1998 - Ouverture de l'école Gangotri
2000 - DEVA Europe déclaré association loi 1901
2000 - Démarrage du Programme Navjeevan près du temple Sankat Mochan
2000 - Démarrage de la Help Line
2000 - Démarrage du progamme de parrainage (CEP)
2000 - Ouverture de l'école Ambedkar
2001 - Démarrage du Programme Navjeevan à Ashapur (Sarnath)

Historique de la Help Line

A Assi, au sud de Bénarès, nous avons créé une école pour les enfants des rues, Gangotri. Les familles de ces enfants sont pour la plupart des immigrés ou des hors-caste. Les membres de cette communauté vivent en état de grande pauvreté. Leur problème le plus courant survient lorsque l’un d’eux tombe malade. Par ignorance, ils ne savent ni ce qu’ils doivent faire, ni à qui s’adresser. De plus, ils n'ont pas l’argent pour payer les médecins et les médicaments.

Il faut savoir qu’en Inde la protection sociale n’existe pas. C’est la caste qui en pratique doit jouer ce rôle. Si quelqu’un est hors-caste, donc n’appartenant pas à une communauté structurée, le plus souvent personne ne lui viendra en aide. C'est à partir de ce constat que le projet Help Line a été créé. Il permet aux familles déshéritées dont nous nous occupons de trouver un soutien et une aide momentanée en cas de situation dramatique.

Les Européens peuvent considérer que la Help Line joue d'une certaine manière les rôles de l’assistance et de la sécurité sociale.

Lorsque la maladie empêche de travailler celui ou celle qui ramène l’argent pour toute la famille, celle-ci n’a plus de quoi se nourrir. Prenons comme exemple les conducteurs de rickshaw, tricycle-taxi, venant des classes les plus basses de la société. Leur salaire leur permet tout juste de nourrir leur famille. Lorsqu’ils tombent malades, ils basculent de la pauvreté dans la misère. La Help Line fournit alors la nourriture pour la famille pendant cette période. Elle prend en charge les frais de médecin et de médicaments.

Un autre exemple pour mieux permettre de comprendre notre rôle: Prenons celui d'une jeune femme dans un tel état d’indigence qu’elle était incapable de se nourrir correctement durant la période de sa grossesse. Elle a donné naissance à un enfant atteint de déficiences neurologiques structurales profondes. Deux ans plus tard, alors qu’elle était à nouveau enceinte, la Help Line lui a assuré une nourriture équilibrée durant toute la période de sa grossesse. Elle a accouché d’un enfant parfaitement normal.

Pour conclure, une attention permanente conjuguée à une présence régulière permet d’éviter des drames pour ces enfants et leurs familles. C’est le rôle de la Help Line d’intervenir juste au moment opportun sur des périodes limitées.

Le premier travail pour notre organisation consiste à nous tenir informés de la vie de ces communautés. En visitant régulièrement ces familles et en établissant un climat de confiance, nous pouvons connaître leurs besoins. Lors de maladies graves, nous mettons en place un programme ponctuel jusqu’à ce qu’ils puissent revenir à une situation autonome.

Jusqu’à ce jour, une cinquantaine de familles ont bénéficié de l’assistance de la Help Line, tant pour des urgences médicales que pour des opérations et des problèmes psychiatriques, ce qui a aussi concerné des enfants handicapés mentaux.

D’autre part la Help Line a fourni un relais pour les enfants désireux de poursuivre leurs études dans la filière classique et qui sont dans l’attente d’un parrain, CEP, pour leur permettre de poursuivre leur scolarité.

Suite...