Vous êtes ici : AccueilQui sommes-nous?

Qui sommes nous?

Notre philosophie

  • Que chaque collaborateur puisse s’épanouir et trouver confiance en lui par nos activités.
  • Que chacun soit toujours disponible pour accueillir l’autre, prêt à donner son aide et son amour à toute personne qui a besoin de lui, sans aucune discrimination ou préjugé.
  • Que chacun puisse exprimer son potentiel et son amour avec les enfants et avec l’équipe à chaque instant de son travail, en toute sincérité.
  • Que chacun d’entre nous considère son travail comme une oeuvre sacrée.

Cette conception de notre travail a été à l'origine de la première action créée par le Dr Tulsi, le centre de restructuration et d'éveil pour les enfants handicapés mentaux, et pour toutes celles qui l'ont suivi. Cette philosophie est aussi celle de DEVA Europe, ce qui l'a amené à apporter son soutien à la DISCC.

Les acteurs

  • in07 102412501 j acs

    Tulsi

    Dr Tulsi est psychologue clinicien et psychothérapeute. En 1991, avec la DISCC , il a été le premier en Uttar Pradesh à créer un centre de restructuration pour enfants handicapés mentaux, sa spécialité. Il est agréé par le gouvernement comme formateur dans cette discipline. Afin de donner un cadre juridique et une structure nécessaire au soutien financier de son projet, il a fondé la DEVA International Society for Child Care dont il est le président. Cette fondation est reconnue d'utilité publique par le gouvernement indien, ce qui lui permet de recevoir des fonds de l'étranger.

  • jmt 080611220 j ca

    Jean-Max Tassel

    Jean-Max Tassel, psychothérapeute d'obédience Jungienne, a été formé en gestalt et en hypnose éricksonnienne en France et en Californie. Il est membre de la Fédération Française de Psychothérapie et de Psychanalyse F.F.2.P et de l'AETPR (Association européenne des thérapeutes psycho-corporels et relationnels). Depuis 1998, J-M. Tassel travaille avec le Dr Tulsi plusieurs mois par an à Bénarès où il consulte avec lui. Il est président et fondateur de l'association DEVA Europe. Pour mieux le connaître, lire dans la revue Terre du ciel N°68 un entretien avec lui "Faire de ma vie une oeuvre d'art".

  • photo-jv s

    Jacques Vigne

    Le Dr Jacques Vigne a reçu une formation de psychiatre à Paris. Il est ensuite parti en Inde dans le cadre de la bourse de recherche Romain Rolland, allouée à trois ou quatre chercheurs chaque année pour des sujets d'étude permettant une meilleure rencontre entre l'lnde et la France, puis avec le soutien de la Maison des Sciences de l'Homme. Il vit depuis plus de dix ans en Inde, où il écrit et suit une formation traditionnelle dans la voie du Yoga et du Védanta. Ses livres sont traduits ou en cours de traduction dans plusieurs langues et sont en passe de devenir des classiques en matière de psychologie et de psychothérapie transpersonnelle. Il a été le premier à aider le Dr Tulsi, lorsqu'il a créé son centre pour enfants handicapés mentaux, en réunissant ses proches et sa famille dans une association dont DEVA-Europe a pris la suite, l'Association pour les Enfants de Bénarès (APEB). Voir son site Internet .

  • 12-Dr-Canal-et-son-epouse-avec-les-enfants acJean-Pierre et Gil Canal
  • Le Dr Jean-Pierre Canal a travaillé 40 ans au service de l'enfance en tant qu'interne puis chef de clinique CHU, Besançon, puis chef de service de pédiatrie au CHR de Dole. Son épouse Gil, avec une formation d'infirmière, l'a efficacement secondé dans le travail de consultations de ville . Ils sont venus plusieurs fois visiter nos actions à Bénarès, qu'ils ont continuellement soutenu. Ils ont aussi accepté de tenir un bureau de représentation à Dole.

  • marianne-xavier cas

    Marianne Casari et Xavier Bihr

    Dr Marianne Casari et Dr Xavier Bihr sont des médecins libéraux homéopathes exerçant à Nice. Xavier est aussi enseignant en homéopathie à la Société Médicale de Biothérapie. Marianne est médecin coordonnateur de l'Association des Paralysés de France, Alpes Maritimes, et professeur de Yoga FFHY. Les deux sont médecins coordonnateurs du Samsah Trisomie 21, Alpes Maritime, et membres d'Homéopathes sans Frontière, France. Ils ont effectué ensemble diverses missions humanitaires de soins et d'enseignement depuis 2004: au Sénégal, au Cambodge, au Népal, au Laos et en Inde. De la rencontre de DEVA lors d'un voyage en Inde avec Jacques Vigne en 2007 est née la volonté de participer au travail de l'association avec leurs compétences et leurs expériences. Ils sont les représentants de DEVA-Europe à Nice.

Historique de DEVA Europe

Le Dr Tulsi a été invité en 1998 par la Maison des Sciences de l'Homme à Paris pour donner une série de conférences. A cette occasion, il a visité l'Association des Parents d'Enfants Inadaptés de Mantes-la-Jolie et sa région. Il y a observé les travaux de centres contribuant à la réhabilitation et l'éducation des handicapés. Grâce à l'intervention du Dr Jacques Vigne durant cette visite, le Dr Tulsi a fait la connaissance de Jean-Max Tassel de retour d’Inde. Le Dr Tulsi lui a expliqué son travail et la crise financière qu’il traversait.

Dans le mois qui a suivi, Jean-Max Tassel est allé visiter à Bénarès les programmes du centre de réhabilitation pour enfants handicapés mentaux. Suite à sa visite, il a décidé de soutenir son action et ses projets.

Depuis l'année 1998, Jean-Max Tassel a travaillé pour assurer la rentrée des fonds nécessaires permettant de poursuivre l'activité du centre, pour mener et développer les autres projets de la DISCC, d'intérêt pédagogique, social ou médical. C'est la raison pour laquelle Jean-Max Tassel se rend à Bénarès au moins trois fois par an.

La même année 1998, Sonia Barbry, une étudiante française diplomée de l'institut de science politique préparait un diplôme de hindi à Banaras Hindu University (l'Université Hindoue de Bénarès). Elle y a fait la connaissance de Jean-Max Tassel. En 1999, de retour en France, elle lui a exprimé sa difficulté à vivre sa coupure du monde indien. Jean-Max Tassel lui a proposé de créer une association pour développer des liens entre l’Inde et la France au travers des projets de la DISCC. Le 8 avril 2000, DEVA Europe a été déclaré association française loi de 1901 sous le No. 1773, son but étant de rassembler le maximum de personnes désireuses de soutenir et développer les actions menées par le Dr Tulsi.

Aujourd'hui DEVA Europe représente environ deux cent membres et soixante-cing parrains pour le Programme d'Education des Enfants (C.E.P.). Grâce aux différentes aides internationales et à celle apportée par DEVA Europe, la DISCC peut poursuivre et développer ses divers projets.

Les sources de notre financement

La DISCC est une organisation indienne, créée et gérée par le Dr Tulsi avec une équipe entièrement indienne. Les ressources financières viennent principalement d'Europe et des Etats-Unis.

  • La DISCC reçoit des donations à travers des organisations sociales internationales et nationales, aussi bien que par des personnes qui viennent faire connaissance de notre centre et de nos projets.
  • La DISCC reçoit aussi les revenus procurés par les donateurs résidants à Panchakot House.

Nous vous proposons si vous n’êtes pas déjà donateur de le devenir, ce qui vous permettra dans certaines conditions de séjourner dans notre appartement entièrement rénové et ainsi de vivre l’exception. Vous pourrez profiter au coeur de Bénarès des dix fenêtres sur le Gange réalisé dans le palais d’un Maharadjah y résidant avec sa famille.

Nous invitons tous ceux qui désirent découvrir Bénarès autrement à venir visiter nos projets et mieux de venir séjourner à Panchakot Ghat. Quelque soit votre lieu de résidence nous vous recommandons de nous informer par courriel (e-mail) ou par téléphone de vos dates de séjour afin que nous puissions venir vous chercher.

  • Une autre source de revenu est la vente des objets fabriqués par les enfants de la DISCC.

Dans le cadre de nos programmes, les enfants réalisent des cartes de vœux, des bougies, des marque-pages; les jeunes filles dans leur apprentissage à la couture, des sacs et des draps. Tous ces produits sont vendus à l’occasion d’expositions que nous organisons lors des festivals qui ponctuent chaque année le calendrier. Ces événements permettent à la presse et à un large public de faire connaissance de leur travail et de leur potentiel. C’est pour nous aussi un moyen de communiquer notre action dans les médias.

En conclusion, tout soutien financier est le bienvenu pour développer nos actions.

Nous apprécions vos commentaires, vos idées et vos suggestions à propos de la DISCC. Vous pouvez nous contacter à notre adresse à Bénarès.

Documents administratifs

Voici des liens aux documents qui réglent notre association.